SOMMET DU GASHERBRUM II

 

Départ du camp 4 à 7500m, le lundi 9 juin 1986.

C'est le grand jour !

A l'arriere plan on distingue le Chogolisa et devant lui en contrebas le Gasherbrum VI. Il fait très froid mais beau. Météo idéale pour tenter le sommet.

 

 

----------

Les derniers mètres ....

 


Au sommet du Gasherbrum II - 8035m

Robert Carminati au sommet du G2

Au fond le K2, 8611m. Deuxième sommet du monde après l'Everest.

 

 

Du sommet la vue est impressionnante sur le glacier du Baltoro.
Le sommet qui émerge à gauche est le Masherbrum 7821m.


Le rêve de fouler le sommet s'est réalisé pour trois d'entre nous seulement. Ils étaient les premiers du groupe à tenter le sommet et l'ont réussi du premier coup. Ensuite le temps s'est dégradé et les autres membres de l'expédition, dont moi, n'ont même pas pu faire de tentative. Nous sommes restés bloqués par la tempête dans les camps 2, 3 et 4. Nous en sommes tous revenus, mais certains d'entre nous avaient des gelures. Deux personnes ont malheureusement dû être amputées à leur retour en France. Il y a également eu un cas d'oedème cérébral.

Cette expédition a eu lieu en même temps que celles qui ont coûté la vie à une douzaine d'alpinistes sur le K2 en 1986. Je pense notamment à Maurice et Liliane Barrard qui ne sont pas redescendus du K2 alors qu'ils en avaient fait le sommet. Ils étaient dans le même avion que nous lors de l'aller Paris-Islamabad, et nous les avions revu brièvement en ville juste après que Maurice ait perdu tout l'argent de l'expé dans un taxi à Rawalpindi.

En redescendant le glacier du Baltoro nous avons également croisé l'expédition autrichienne avec Willy Bauer et Kurt Diemberger. Nous étions tous très fatigués et je me souviens qu'ils nous ont donné du saucisson et du fromage. Nous avons échangé quelques mots et leur avons souhaité bonne chance. J'appris avec effroi et tristesse quelques semaines plus tard que plusieurs d'entre eux ne sont jamais revenus.

Tenter un 8000 reste un but un peu magique pour beaucoup d'entre nous. Et ce n'est pas moi qui vais chercher à vous en dissuader. Mais l'aventure en haute altitude est faite d'ombre et de lumière, alors restons au plus près de la lumière...

A tous ceux qui vont tenter ce sommet et qui sont passés par ce site je souhaite une très belle aventure, avec des souvenirs inoubliables, et surtout un retour en bonne santé !


Page précédente   Accueil général

[Le Livre du G2] [Accueil du G2]


toulaho@wanadoo.fr