FAQ - Tentative de réponses à vos questions 

 


Comment partir en expédition ?
De nos jours c'est plus facile qu'autrefois, car il y a des organismes spécialisés capables de proposer des expés "clé en main". Ils s'occupent de toute l'organisation et du matériel collectif. La plupart des voyages "montagne" décrits dans mon site sont de ce type. Une fois que vous aurez accumulé de l'expérience vous pourrez envisager de partir à votre compte en organisant vous-même votre voyage.

Quels organismes proposent de telles expéditions ?
Voici quelques adresses en France :

www.stages-expeditions.com (Bernard Muller)

www.gngl.com (spécialiste du Grand Nord)

www.allibert-voyages.com

www.atalante.fr

www.terdav.com

www.clubaventure.fr

 

Quel entrainement faut il pour partir en expédition ?
Cela dépend du niveau du voyage que l'on veut faire. Un sommet qui frise à peine 6000m est plus abordable qu'un "gros" 7000. Pour débuter il faut être en bonne santé et faire un peu d'endurance (course à pied, vélo, ski de fond, etc). Pour une expé sur un 7000m ou une traversée du Groenland il faut être très entraîné et résistant à l'effort. Ce qui compte surtout ce n'est pas la rapidité mais l'endurance sur plusieurs semaines. Il faut aussi être fort sur le plan psychologique. Et il va de soi qu'il ne faudrait pas partir "en expé" si on n'a jamais mis de crampons et qu'on n'a pas fait au moins quelques 4000 dans les Alpes !

Combien ça coûte ?
Les organismes cités ci-dessous sauront vous indiquer des prix actualisés chaque année.
Pour info je vous indique les prix de quelques voyages :

Ararat + Damavand : 2850 € en 2006 avec l'organisme allemand "Schulz Aktiv Reisen"
Volcans du Mexique : environ 2300 € en 2006 avec "
ALLIBERT"
Terre de Baffin : 20800 FF (en 2000 -
Stages et Expéditions Bernard Muller)
Traversée du Groenland : 40 000F (en 1998 -
Stages et Expéditions Bernard Muller)
Bolivie : 23 587 FF (en 1996 -
Terre d'Aventure)
Muztagh Ata : 26 000 FF (en 1995 - avec IMC, organisme allemand aujourd'hui disparu)

Les petits séjours perso de deux semaines que je fais dans les pays nordiques sans passer par une agence coûtent environs 1500€ par participant.

Comment obtenir des sponsors?
C'est une question que l'on me pose parfois, mais désolée... je ne sais pas y répondre car je n'ai jamais cherché à avoir des sponsors. Je paye mes expés et mon équipement "de ma poche" jusqu'au dernier cent.

Comment faites-vous pour partir aussi souvent et aussi longtemps ?
C'est une illusion "d'optique" ! Au vu de la liste de mes voyages on peut avoir l'impression que je suis tout le temps en vadrouille, mais non. A y regarder de plus près vous verrez que je pars pendant 2 ou 3 semaines comme tout le monde, et uniquement pendant mes vacances. Ces dernières années je fais généralement un raid de 2 semaines au printemps, et un voyage de 3 semaines en été. Je n'ai fait que 3 expés qui dépassaient 4 semaines : le Groenland, le Muztagh Ata et le Gasherbrum II, qui ont chacune durée 5 semaines. Pour les expées sur les 7000m il faut compter environ 24 jours ce qui ne fait même pas un mois entier. Donc ne désespérez pas, vous pouvez en faire autant.


Ci-dessous des extraits de mon courrier électronique qui reprend les questions souvent posées.

Merci à tous ceux qui ont contribué à enrichir cette page en me transmettant leurs infos et leurs expériences.

Questions concernant les raids nordiques :

Où peut-on acheter une pulka ?
J'utilise une pulka de la marque FJELLPULKEN (modèle Veteran - longueur 1,44m - volume 285 litres) que j'ai achetée chez
EXPE (www.expe.fr à ZA D'Auberives, BP5, 38680 PONT-EN-ROYANS - E-mail : expe@expe.fr ) Ce modèle convient bien pour des randonnées de 2-3 semaines. Pour des expéditions longues de type "Traversée du Groenland" il vaut mieux prendre un modèle plus grand.

Sur le site de Régis Cahn http://www.aventurenordique.com/ vous trouverez une boutique en ligne qui vend tout le matériel nécessaire pour faire du raid nordique, depuis la pulka jusqu'aux cartes de rando. 

On m'a signalé aussi ce fabricant dans les Bauges :
GENS DE MONTAGNE - Le Pont - 73340 LESCHERAINES - Tél 04.79.63.80.97 Fax 04.79.63.81.34

Où peut-on louer des pulkas ?

En France : - GNGL (Grand Nord Grand Large)  
  - Terres Oubliées à Lyon  
  - magasin ALTI PLANO à Villard-de-Lans http://www.altiplano-sport.fr/
     
En Suisse : - Nordic Spot http://www.nordic-spot.ch/  

Possédant ma propre pulka je n'ai jamais eu recours à la location sur place dans les pays nordiques. Les adresses ci-dessous m'ont été indiquées par d'autres personnes :

En Laponie/Suède - à KIRUNA au magasin INTERSPORT
Un randonneur nordique me dit avoir payé 1200 couronnes pour 2 semaines en 2006.
  - à ABISKO TOURISTSTATION STF - www.abisko.nu - info@abisko.nu
  - à Gällivare au Dundret Activitycenter* (phone +46 970 777 57)
  - à JOKKMOK : http://www.jokkmokkhostel.com/uk/Rental.html

*s'assurer qu'il s'agit bien d'une vrai pulka et non d'une simple barquette pour jouer avec les enfants

 

Quel réchaud utilisez-vous ? Combien de carburant faut-il emmener ?
J'utilise depuis des années des réchauds à essence du modèle MSR WHISPERLITE. J'en suis satisfaite et n'ai pas l'intention d'en changer. J'emporte toujours un deuxième réchaud et une pompe de rechange, car on peut avoir un problème imprévu et sans réchaud on ne peut plus ni boire ni manger dans le grand froid.
Le carburant, gaz ou essence, est interdit de transport dans les avions. Il faut l'acheter sur place, donc il faut s'assurer avant de partir que l'on trouvera sur place le carburant compatible avec son réchaud. Pour mon réchaud à essence je prévois 0,25 litre par personne et par jour. Plutôt moins si on évite le gaspi. Un des avantages du réchaud "MSR Whisperlite" est qu'on peut y mettre du carburant pour les voitures ce qui est bien moins cher que n'importe quel autre combustible et on en trouve partout dans le monde. Donc à chacun de mes voyages je commence par "faire le plein" à la station service la plus proche. Ca veut dire qu'il faut prévoir un récipient pour pouvoir y mettre ce plein. Ainsi j'emmène de France un bidon plastique vide, genre bidon d'eau déminéralisée de 5 litres. Prévoir aussi un kit de réparation car l'essence peut être de mauvaise qualité et boucher le réchaud parfois.
Ne jamais laisser brûler un réchaud sans le surveiller. Les cas d'intoxication au monoxyde de carbone ne sont pas rares.

Où trouver les vols les moins chers ?
Je prends généralement les vols sur Internet, directement sur le site des compagnies concernées (SAS, NEXT JET) ou sur des sites comme Amadeus.fr . Je les paye par carte bancaire afin de bénéficier des assurances qui y sont éventuellement liées. Les vols non annulables et non modifiables sont les moins chers mais à ses risques et périls... J'ai aussi constaté que plus tôt on achète le billet moins il est cher. Pour un voyage en mars ou avril j'achète le vol en novembre ou décembre au plus tard.

Où trouver les cartes de randos pour les régions nordiques ?
- Vente en ligne sur le site  http://www.aventurenordique.com/ 

- Magasin "Au Vieux Campeur"

- le voyagiste GNGL. 

Il y a aussi le site de STANFORDS (sur lequel j'ai acheté les cartes pour un raid au Spitzberg) :
http://www.stanfords.co.uk/

Faut-il un GPS ?
Oui, de nos jours il est courant d'emporter un GPS. Pensez aux piles et gardez-les au chaud la nuit dans votre sac de couchage. Prenez aussi une boussole, car le GPS peut tomber en panne.

Où trouver les points GPS des refuges ?
Sur cette page sont indiquées les coordonnées de la plupart des refuges en Laponie :
http://www.waypoint.org/gps2-list220.html

 

Hébergements en ville :
Je vous indique ci-dessous des hébergements que j'ai moi-même utilisés lors de mes voyages et qui sont parmi les moins chers.

à KIRUNA (Suède - Laponie) :

1) KIRUNA RUMSSERVICE www.kirunarum.se
Hjalmarlundbomsvägen 53 - KIRUNA - Tel:+46(0)98019560 Fax:+46(0)98013147

2) STF Hostel Kiruna - Bergmästaregatan 7 - 98133 KIRUNA Tel: +46(0)98017195 Fax: +46(0)98084142

à GALLIVARE (Suède - Laponie) :
J'ai logé à trois reprises dans le STF VANDRARHEM de GALLIVARE dont l'adresse est ci-dessous, mais on m'a signalé en février 2007 qu'il a été transformé en Youth Hostel
Barnhemsvägen 2 - GALLIVARE - Sweden

 

Suggestion pour ne pas mouiller l'intérieur des chaussures :
Lors d'une expé en haute montagne, il y a presque toujours des jours de repos au camp de base qui permettent de sécher ses affaires un tant soit peu. Par contre en raid nordique, si vous dormez sous la tente, ce n'est pas le cas. On ne peut sécher quelque chose que si on est dans un refuge. Aussi j'utilise la méthode suivante : je mets mon pied dans un sac plastique, genre sac de congélation, avant de le rentrer dans la chaussure, ainsi la transpiration n'atteint pas la chaussure mais seulement la chaussette. Le lendemain la chaussure sera sèche et ça évite de se geler bêtement les pieds... La chaussette mouillée peut être séchée la nuit en dormant, soit en la laissant au pied, soit en la mettant quelque part sur son corps, sous son T-shirt par exemple. Elle sera sèche le lendemain. J'ai utilisé cette méthode pendant toute la traversée du Groenland, avec succès. Le sac plastique apporte aussi l'avantage de limiter les frottements et donc les ampoules, car il permet au pied de glisser librement dans la chaussure. On peut aussi mettre le sac plastique directement sur le pied et enfiler la chaussette par-dessus. Ainsi la chaussette reste elle aussi à l'abri de la transpiration, mais c'est moins confortable. A chacun de voir ce qui lui convient au mieux. A l'usage les sacs en plastique finissent par se percer, donc il faut en prévoir plusieurs. Pour un raid de 2 semaines j'en prévois 4 paires.

 

Boîte-pipi.. ?
Même si le sujet est un peu tabou, je ne saurais trop vous recommander de prendre une "boîte-pipi". Un récipient quelconque en plastique peu faire l'affaire, comme une bouteille en plastique coupée, ou une vieille gourde plastique avec un grand goulot genre Nalgene. Ne pas avoir à sortir la nuit est une pensée réconfortante, ou même en journée, si on est coincé dans la tente par la tempête. Il faut évidemment vider la boîte tout de suite, par exemple dans un coin déterminé de l'abside, ou mieux, à l'arrière si il y a une fermeture éclair, ce qui est le cas de la plupart des tentes. Ceci évite des allers-retours inutiles qui obligent à s'habiller, à mettre ses chaussures, et qui ramènent inutilement de la neige dans la tente. Rincer avec un peu d'eau à chaque usage et, pour des raisons d'hygiène évidentes, prévoir un sachet plastique réservé au transport de la dite boîte.

Si vous constatez des erreurs sur cette page, par exemple des liens vers des sites qui ne fonctionnent plus, ou bien une description qui vous parait fausse, n'hésitez pas à me les signaler.