TERRE DE BAFFIN - Avril 2000 / De Qikitarjuaq (Broughton Island) à Pangnirtung


 

Glacier Lake

 

8, 9, 10 avril 2000
La descente se fait par le Glacier Norman. Il est bien enneigé et ne parait pas dangereux. Sa pente douce est un régal. De plus le vent nous pousse dans le dos, c'est le pied. Nous débouchons sur le Glacier Lake qui est gelé sur plus de un mètre d'épaisseur. La température a chuté. Il fait vraiment très froid ces jours-ci.

-

Descente sur le glacier Norman

-

Date Distance Départ Arrivée Latitude Longitude Températures
8 avr 10,0 km 07h00 13h30 66°45'14''N 65°17'43''W -21°(6h) / -18°(17h)
9 avr 13,0 km 07h00 13h00 66°41'05''N 65°05'55''W -26°(6h) / -20°(12h)
10 avr 01,5 km 07h00 07h30 66°41'11''N 65°07'14''W -21°(12h)

 

Le 9 avril vers 13h nous installons le camp tant bien que mal dans un vent à décorner les boeufs. Ce n'est que le lendemain (10 avril) que nous voyons vraiment le paysage et nous nous déplaçons seulement de quelques mètres sur les bords du Lac Glacier. Journée magnifique mais glaciale car en-dessous de -20 du matin au soir. Mais bonne rigolade et bonne chère à tous les repas !

-

Jour de grisaille et de vent

11 avril 2000 : jour de repos. Temps couvert. White out.

12 avril 2000 (-21°C à 6h / -14°C à 11h30)
Belle journée ensoleillée. Du fait que nous sommes toujours bien en avance sur notre timing nous reprenons la route mais en flânant. Cette fois chacun prend tout son temps pour faire des photos. Sur la belle surface plane du lac gelé, nous sortons les voiles mais le vent est trop faible pour nous tracter. Nous tirons quelques bords sans les pulkas, juste pour le plaisir. Le soir nous nous installons dans un petit refuge sur la rive du Lac Glacier (Glacier Lake). Il n'y a que 2 places pour dormir, le reste du groupe dort sous la tente.

-

Un abri sur les rives du Lac Glacier

-

 

Phénomène optique : parhélie

Voir la vidéo de la parhélie

Protection du visage indispensable par vent de face

--

Jeu de glisse avec une voile Nasawing

 

13 avril 2000 (à 7h : -22°C dehors, -17°C dans la tente)
Encore une journée de grand ciel bleu. Idéal pour admirer les montagnes les plus spectaculaires de cette région : le Mont Asgard, le Mont Thor et quelques autres parois verticales dont il n'y a même pas de noms sur nos cartes. La journée sera longue car nous voulons rejoindre le refuge de Windy Lake qui se trouve à 17 km. Après avoir traversé le Lac Glacier sur toute sa longueur nous suivons la rivière Wiesel. Elle aussi est gelée et offre une surface propice à la glisse.

 

Le Mont Asgard

-

Le sommet pointu sur la gauche est le mont Thor

Voir la vidéo

 

A 16h nous arrivons enfin au refuge de Windy Lake après une époustouflante journée de glisse. La glace de la rivière prend de multiples aspects que nous découvrons avec ravissement. Je dois dire que je ne m'étonne plus que les Inouits possèdent des dizaines de mots pour qualifier la neige et la glace.

-

Aspect de la glace sur la rivière gelée

 

Refuge de Windy Lake   Wiesel River   Wiesel River

Vidéo de Windy Lake

.

14 et 15 avril 2000
Cet endroit s'appelle Windy Lake et il porte bien son nom. Aujourd'hui un vent très violent s'est mis à souffler. L'anémomètre indique 80km/h. Bernard propose de rester au refuge aujourd'hui, en espérant que le vent faiblisse jusqu'à demain. Oui mais voilà, il ne faiblit pas. C'est donc dans le vent que nous allons faire cette étape. La rivière est comme un miroir. Après avoir été balayée sans arrêt par les rafales toute la neige s'est envolée. Impossible de mettre les skis, nous les échangeons contre les crampons. Le vent nous pousse dans le dos et les pulkas ne pèsent plus un gramme. Au contraire sur la glace vive elles sont propulsées devant nous et nous dansons avec elles une valse des glaces à mourir de rire.

-

"Valse" avec pulka sur le Windy Lake

-

Fjord de Pangnirtung       Dans le vent !

-

Sans que cela ait vraiment été prémédité nous faisons 30km aujourd'hui. Nous avions l'intention de rejoindre le refuge Overlord à 12km seulement de notre point de départ, mais à notre arrivée le refuge était déjà occupé par quatre personnes. Nous continuons donc notre route vers le fjord de Pangnirtung. Celui-ci étant un peu enneigé les pulkas ne glissent plus aussi bien et il faut à nouveau les tirer. Mais à notre grand plaisir nous constatons très vite qu'il suffit d'écarter les bras pour augmenter la prise au vent et nous permettre d'avancer sans effort !

Nous plantons une dernière fois le camp alors que Pangnirtung est déjà en vue. Mais il est 16h30 et il reste une dizaine de kilomètres d'après le GPS. Le vent n'a pas vraiment faibli et il faut particulièrement fortifier le camp. Ce n'est pas simple car nous sommes sur la banquise du fjord. L'épaisseur de neige est quasi inexistante et la glace est dure et impossible à percée. Nous faisons de notre mieux avec broches à glace, skis et pulkas pour breler les tentes. La nuit est fort ventée et très bruyante. Mais nous sommes heureux car nous touchons au but !

16 avril 2000
Ce matin le vent s'est un peu assagi. Les derniers kilomètres se font sans encombre. Chacun se réjouit à l'idée de retrouver la chaleur d'une maison et le confort d'un lit. Le premier à nous accueillir est un chien de traîneau qui se promène sur la banquise. Il nous a repéré de loin et vient à notre rencontre. Il nous montre le chemin car une barrière de compression de plusieurs centaines de mètres nous sépare de la rive.

L'hôtel étant hors de prix on nous conseille d'aller loger chez l'habitant. Ainsi nous sommes très gentiment reçus chez Hanna. Cette charmante dame Inouit, veuve depuis quelques années aime recevoir les étrangers qui surgissent de temps en temps du fond du fjord pour rompre sa solitude. Nous sommes étonnés d'apprendre qu'elle est née sous une tente en peau de caribou il y a quelques décénies et de constater qu'aujourd'hui elle vit dans une maison au grand confort avec les équipements dernier cri que nous européens avons encore du mal à nous payer. Quel bond technologique !

Ainsi s'achève notre raid en Terre de Baffin. Les souvenirs se bousculent et les projets futurs germent déjà dans nos têtes : Spitzberg, Ellesmère, pôle magnétique...

...ARCTIQUE, quand tu nous tiens!

Lien utile si vous planifiez un voyage en Terre de Baffin :
http://www.nunafranc.ca/tourisme/a_decouv.htm

-

Quelques maisons de Pangnirtung

Arrivée à Pangnirtung

Survol de la banquise lors du vol retour de Pangnirtung à Iqualuit



toulaho@wanadoo.fr

-